Victoire des grévistes de Sénerval

mercredi 11 juin 2014 | 11:34 | Alain Peter

Lancée le 21 mars, la grève de 41 salariés de l’usine d’incinération des ordures ménagères de Strasbourg s’est achevée par une victoire. Un protocole d’accord a été signé par Atef Labben, délégué CGT, et Bruno Jarriand, du groupe Séché environnement, le mardi 10 juin. La signature a eu lieu en présence du préfet du Bas-Rhin et du président de la Communauté urbaine de Strasbourg, propriétaire de l’usine.

Les salariés perdent un mois de revenu, mais obtiennent une prime de redémarrage de l’usine qui représente 1,6 mois de salaire. Cette prime couvre la période entamée par le recours des salariés au droit de retrait, soit le 23 avril. L’essentiel des revendications liées aux conditions de travail est satisfait grâce aux deux arrêtés pris en mai par le Préfet du Bas-Rhin. Il a fallu 82 jours de grève pour que l’exploitant reconnaisse l’ampleur de la pollution générée par l’usine et les dangers auxquels il expose la santé des salariés. Les grévistes ont mis en lumière les difficultés des autorités à assurer le respect de la législation.