Deux actions de blocage réussies au centre-ville et à Schiltigheim

samedi 4 avril 2009 | 13:00 | Joséphine de Boisséson

Alors que les délégations participant au sommet de l’Otan se rendent vers le Palais de la musique et des congrès, depuis le début de la matinée, des actions de blocage sont menées par les anti-Otan.

Vendredi, la coordination de quatre associations de désobéissance civile appelle à un lieu de rassemblement samedi matin à 6h devant le palais universitaire de Strasbourg. Les délégués recommandent aux participants de trouver un hébergement le soir au centre-ville. Pour ceux qui n’ont pas trouvé de solution, deux départs sont prévus dans la nuit depuis le village au sud de Strasbourg (Ganzau).

Dans la nuit de vendredi à samedi (dès 4h du matin), des villageois quittent le campement et remontent vers le nord par petits groupes.

6h - 6h30 : 250 personnes devant le palais universitaire. Les compagnies mobiles lancent des gaz alors que les manifestants s’avancent vers Galia. Un journaliste allemand se sent mal, il a des problèmes cardiaques. Une équipe le prend en charge et appelle un médecin. Les manifestants avancent vers la place de la République et sont une nouvelle fois gazés.

7h : 100 personnes partis du camp avance route de la Ganzau, au Neuhof, au sud de Strasbourg. 150 personnes à Futura Glacière à Schiltigheim, au nord de Strasbourg.

7h20 : la coordination annonce que 2000 personnes sont en route.

7h20 : Plusieurs groupes affinitaires se retrouvent avenue Jean-Jaurès à Neudorf (300 personnes environ), ils sont bloqués par les CRS.

7h30 : synagogue avenue de la Paix. 350 personnes, une pause parc des Contades. Xavier Renou des Désobéissants prend la parole devant les forces de l’ordre : « l’action est pacifique » et qu’il est en lien avec le commissaire Hartmann.

7h45 : les manifestants sont pris en étau avenue de la Paix. Gaz. Le groupe reste soudé. Une personne est blessée (arcade sourcillière).

8h15 : A Glacière (croisement de la rue de la Glacière et de l’avenue Mendès-France), 200 personnes parviennent à bloquer une délégation d’Américains qui doivent faire demi-tour.

8h40 : les manifestants du sud sont toujours bloqués à Neudorf, au niveau du Pont Churchill. Des renforts sont envoyés (canon à eau, etc).